SAI 2014 – Calendrier des événements

La 10e édition de la Semaine annuelle contre l’Aparthéid israélien présentera une série de conférences, ateliers, projections de film, manifestations et évènements culturels, dans le but de sensibiliser et conscientiser le public à l’apartheid israélien.

——————————————————-

*10-12 mars (9h00-17h00)

Visualizing Palestine: expositions d’infographiques

Une exposition d’une série d’infographiques de Visualizing Palestine aura lieu à l’atrium de la Faculté de droit du 10 au 12 mars de 9h à 17h. Les images représentent la situation en Palestine en employant une narration factuelle basée sur les droits de la personne, et portent sur des thèmes tels l’arrêt de la Cour internationale de justice sur l’édification du mur de séparation, ainsi que la détention administrative de Palestiniennes.

Faculté de droit
Chancellor Day Hall
3644, rue Peel
Montréal (Quebec)
[Métro Peel]

——————————————————-

*Lundi 10 mars, 19h00-22h00
[Fragments de la Palestine : Projection de film avec Cinema Politica]

Théâtre DB Clarke, Université Concordia
1455 de Maisonneuve Ouest
Montréal , Québec
[Métro Guy- Concordia ]
Accès par don.

Rejoignez Cinéma Politica Concordia pour la projection de ce documentaire rempli d’espoir qui serpente à travers des manifestations, des démolitions de maisons et de scènes de théâtre politique pour créer un sentiment de résistance , de solidarité et d’urgence. La projection est co- présenté avec la Semaine Annuelle Contre l’Apartheid Israélien- Montréal.

* Fragments de la Palestine
Marie Caspari / Allemagne / 2011 /88 minutes / Anglais – Arabe / ST Anglais
Le film ” Fragments de la Palestine ” dépeint la vie de trois jeunes de Palestine, d’Israël et du Royaume-Uni et leur perception de la réalité israélo-palestinien .

Rabea , 27 ans , était un combattant de la résistance pour un groupe militant palestinien de la ville de Jénine , la ville palestinienne la plus attaqués au cours de la deuxième Intifada . Rabea décide de changer le cours de sa résistance , et pose son fusil après sept ans en tant que combattant et commence à résister en utilisant son art sur une scène de théâtre . Il rejoint la première école d’art dramatique du ‘Théâtre Liberté’ de Jénine . Avec l’aide de ses collègues et de leur mentor , Juliano Mer Khamis , ils développent un jeu puissant qui traite de la vie sous l’occupation . En voyage vers différentes localités aux alentours de Jénine , il partage son passé de combattant et sa vision de l’avenir en tant qu’artiste luttant pour la liberté .

Maya , 18 ans , est une jeune militante israélienne . Après avoir rencontré une fille palestinienne à l’âge de 15 ans, elle décide d’explorer la réalité du conflit de manière objective . Elle devient un activiste politique et refuse de servir dans l’armée, ce qui conduit à son arrestation pendant 42 jours en prison militaire . Après avoir été libérée, Maya travaille en tant que guide pour le Comité israélien contre la démolition de logements ( ICAHD ) , où elle offre aux touristes et Israéliens un autre point de vue sur le conflit . Le film la suit lors de son tour et documente ses efforts en tant que militante en Cisjordanie .

Jody McIntyre, 18 ans, est un militant handicapé de Londres . Il se joint à la lutte pacifique contre l’occupation dans le petit village de Bil’in en Cisjordanie . Malgré son handicap , Jody est toujours à la première ligne des manifestations hebdomadaires contre le mur de séparation qui sépare les résidents palestiniens de la plupart de leurs terres . Avec son ami et père d’accueil Mohammed Khatib et les habitants de Bil’in , Jody garde le village la nuit , tentant d’empêcher l’armée israélienne d’arrêter la jeunesse locale .

Le résultat de ce travail contribue à un film courageux et fort qui permet au public de voir une autre vision du conflit israélo-palestinien . Il représente le point de vue des jeunes dont les espoirs demeurent élevés et alimentent leur lutte pour atteindre une résolution pacifique à ce long conflit .

Pour plus d’informations : www.cinemapolitica.org/concordia

——————————————————-

*Mardi 10 mars, 18h30
[La loi israélienne et la citoyenneté sous le système d'apartheid: un entretien avec Noura Erakat]

Arts W215, pavillon des arts de McGill
853, rue Sherbrooke Ouest
Montréal, Québec
[Métro McGill]

Noura Erakat discutera de la bifurcation de la nationalité et de la citoyenneté dans le droit israélien et comment ceci facilite le transfert de populations constant et l’apartheid.

Noura Erakat est une avocate de droits humains et une écrivaine. Elle est actuellement une assistante d’enseignement ‘Freedman’ à l’Université Temple ainsi que l’école de droit de Beasley et est une membre du réseau de soutien juridique pour le Centre Badil pour les droits de refuge et de résidence des palestinienNEs.

Cet événement est accessible par fauteuil roulant. Un service de gardiennage est disponible: veuillez nous contacter 48 heures d’avance au courriel iawmontreal@qpirgconcordia.org. Traduction chuchotée vers l’anglais et le français disponible pour tous les évènements.

——————————————————-

*Mercredi 12 mars, 13h00
[La recherche militaire à McGill et l'apartheid israélien: un atelier de Demilitarize McGill]

3480 McTavish, Salle 203 (Madeleine Parent)

Dans le cadre de la Semaine contre l’apartheid israélien 2014, cet atelier discutera de l’appui de l’Université McGill envers le colonialisme de l’état israélien, avec comme focus la recherche militaire sur le campus. Nous dévoilerons de nouveaux liens entre la recherche menée par des étudiantEs et professeurs à McGill et les avions de chasse, les missiles et les technologies de surveillance israéliens.

En partageant ces connaissances, nous illustrerons les liens étroits entre McGill, et les universités nord-américaines en général, et l’apartheid israélien. Nous soulignerons l’importante mesure de complicité que partagent les gouvernements canadien et américain dans l’occupation de la Palestine, étant donné que que beaucoup des recherches en cause reçoivent des fonds de l’état. En examinant ces liens, nous souhaitons fournir de l’information et des analyses utiles pour ceux et celles qui militent contre l’implication de nos universités et gouvernements dans l’apartheid israélien.

À travers la recherche, l’éducation populaire et l’action, Demilitarize McGill cherche à mettre fin à la complicité de McGill dans le colonialisme et la guerre impérialiste.

Vous pouvez en apprendre plus sur Demilitarize McGill et comment s’impliquer à www.demilitarizemcgill.com. Vous pouvez nous joindre par courriel à demilitarizemcgillnow@gmail.com.

Une garde d’enfants est disponible avec préavis de 48 heures ! SVP envoyer un courriel à iawmontreal@qpirgconcordia.org.

Pour la liste complète d’évènements IAW 2014:
http://www.iawmontreal.org/?p=226 https://www.facebook.com/apartheidweekmontreal

——————————————————-

*Mercredi 12 mars, 18h-20h
[Où est-ce-que les oiseaux voleront? Projection de film et discussion avec Noura Erakat
]

Faculté de droit, Université McGill, Pavillon Chancellor Day
3644 rue Peel
Montréal, Québec
[Métro Peel]

Ce film, le premier en son genre, a été créé par deux femmes palestiniennes montrant leurs vies sous le siège à Gaza.

Le film sera suivi d’une discussion avec Noura Erakat, militante et avocate en droits de la personne. Noura est présentement chargée d’enseignement «Abraham L Freedman» à l’école de droit Beasley de la Temple University, et co-éditrice de Jadaliyya (un magazine électronique produit par l’Arab Studies Institute). Elle enseigne depuis 2009 dans le domaine du droit international de la personne au Moyen Orient, à l’Université Georgetown. Ses sujets de recherche comprennent les lois de la guerre, le droit de la personne, le droit humanitaire, le droit des réfugiéEs, la justice sociale, la Palestine, et le Moyen Orient plus généralement.

Cet événement fait partie de la Semaine contre l’apartheid Israelien 2014 (SAI). Pour obtenir les horaires complet d’événements, voir s’il vout plait iawmontreal.org.

Cet événement est accessible par fauteuil roulant. Un service de gardiennage est disponible: veuillez nous contacter 48 heures d’avance au courriel iaw-montreal@riseup.net.

Traduction chuchotée vers l’anglais et le français disponible pour tous les évènements.

——————————————————-

*Jeudi 13 mars, 18h00
[L'apartheid d'Israel/ Palestine j'usqua l'ile de la Tortue: une conversation avec Rania Khalek, Mostafa Henaway, et Zainab Amadahy]

Faculté de droit, Université McGill, Pavillon Chancellor Day
3644 rue Peel
Montréal, Québec
[Métro Peel]

Des systèmes d’apartheid et de colonisation sont fondamentelle au Canada et au Palestine/Israel. Avec les contributions de l’activiste Zainab Amadahy, d’organisateur communautaire Mostafa Henaway, et de la journaliste Rania Khalek, cette conference animée par Sarwat Viqar traitera de la relation qu’entretien le Canada avec l’Israel/Palestine et d’éventuels points de solidarité dans les incessantes luttes contre le colonialisme territoriale.

Panélistes: Zainab Amadahy et Rania Khalek , Mostafa Henaway, animée par Sarwat Viqar

Fort de ses racines afro-américaine, Cherokee (stalagi) et Européen, Zainab Amadahy est une militante , une écrivaine et une éducatrice.On peut citer parmi ces publications : Le maniement de la force :la science de la justice sociale qui explore la science emergente et sa pertinence dans l’activisme et l’organisation communautaire. Zainab a également écrit des romans de science-fiction tels que Resistance and Moons of Palmares. Les récentes activités de Zainab en matière de d’activisme ont étés consacrées à concretisation des relations entre les peoples autochtones et les autres communautés racialisées. Elle est aussi une activiste se déclarant d’une solidarité avec la Palestine. Pour plus d’informations sur le travail de Zainab allez sur: www.swallowsongs.com

Rania Khalek est une journaliste indépendante qui fait des reportages sur les classes dites inférieures et marginalisés. Par ailleurs, elle écrit pour le journal La Nation, Al Jazeera Amérique, Electronic Intifada et bien plus encore. Pour en savoir plus sur son travail, vous pouvez lire ses depéches en allant sur son site internet. En ce qui concerne les classes dites inférieures, vous pouvez consulter ses travaux en allant sur twitter@raniakhalek.

Mostafa Henaway est basée à Montréal ou il est organisateur communautaire avec le Centre des Travailleurs et Travailleuses Immigrant. Il est active avec Tadamon!, un collectif qui travail en solidarité avec les luttes pour l’auto-détermination, l’egalité, et la justice dans le Moyen-Orient et pour mettre fin a l’apartheid Israelien.

Sarwat Viqar enseigne sur les questions de la justice sociale – racisme, colonialisme, et néolibéralisme- durant les douze dernières années au Département d’humanités, philosophie et religion au Collège John Abbott à Montréal. Elle est présentement engagée dans une recherche doctorale sur les conjonctures entre l’espace urbain, la violence et l’État en Asie du sud, en affiliation avec les départements d’histoire et d’anthropologie à l’université Concordia.

Cet événement fait partie de la Semaine contre l’apartheid Israelien 2014 (SAI). Pour obtenir les horaires complet d’événements, voir s’il vout plait www.iawmontreal.org.

Cet événement est accessible par fauteuil roulant. Un service de gardiennage est disponible: veuillez nous contacter 48 heures d’avance au courriel iaw-montreal@riseup.net. Traduction chuchotée vers l’anglais et le français disponible pour tous les évènements.

——————————————————-

*Vendredi 14 mars, 18h00
[Le pinkwashing et l’homo-nationalisme: défis et invitations à la solidarité]

Arts W215, pavillon des arts de McGill
853, rue Sherbrooke Ouest
Montréal, Québec
[Métro McGill]

Ce panel explorera l’utilisation cynique des droits gaies et queer pour minimaliser l’apartheid israélien, un concept articulé comme le « pinkwashing ». On discutera de la stratégie d’instrumentalisation de personnes et communautés marginalisées, telles que les populations queer, afin de défendre le nationalisme. Le panel mettra en outre en éexergue l’évidence les liens entre les campagnes qui se servent du « pinkwashing » et les techniques de marketing en Amérique du Nord visant à promouvoir l’apartheid Israélien et l’islamophobie à l’échelle mondiale. Le panel discutera aussi de la militance autour de ces enjeux.

Avec conférencières Heike Schotten, Natalie Kouri-Towe, et Nadia Awad.

C. Heike Schotten est professeur en sciences politiques à l’Université de Massachussetts (Boston), ou elle enseigne la théorie politique, féministe et queer. Elle est co-auteur, avec Haneen Maikey, de « La résistance queer au sionisme: sur l’autorité et la responsabilité au-delà du homo-nationalisme ».

Natalie Kouri-Towe est une universitaire et militante basée à Toronto. Son travail examine les politiques de solidarité et l’émergence des mouvements de solidarité Palestinienne queer et anti-« pinkwashing ». Elle est membre de QuAIA Toronto, et a contribué pour des publications telles que Upping the Anti, FUSE Magazine, et Briarpatch.

Nadia Awad est une cinéaste et artiste visuel. Son travail a été présenté aux Elizabeth Galerie Fondation, flux factory, et mauve?. Elle produit actuellement un documentaire sur la solidarité transnationale et la Palestine. Elle a également écrit des articles pour Mondoweiss, Alternet, et, plus récemment, elle est co-auteur d’un article avec Colleen Jankovic sur le queerness Palestien pour Camera Obscura.

Cet événement est accessible par fauteuil roulant. Un service de gardiennage est disponible: veuillez nous contacter 48 heures d’avance au courriel iawmontreal@qpirgconcordia.org. Traduction chuchotée vers l’anglais et le français disponible pour tous les évènements.

——————————————————-

*Lundi 17 mars, 17h00
[NO SCHISTE ! : Le mouvement contre l'exploitation des gaz de schiste à Elsibogtog
Un court-métrage de Clifton Nicholas; Projection de film et discussion]

QPIRG-Concordia, 1500, de Maisonneuve Ouest, #204
Métro Guy-Concordia

No Schiste! (anglais : No Fracking Way!) est un court documentaire de 20 minute qui porte sur la lutte contre l’exploitation des gaz de schiste en territoire Mi’kmaq, et sur l’effet d’interventions policières très agressives sur des manifestations pacifiques en octobre 2013. Les gens d’Elsibogtog et les gens impliqués dans le mouvement contre les gaz de schiste discutent de l’impact de l’exploitation gazière qui est proposée par la compagnie texane SWN, et la réaction de la GRC au mouvement de résistance. On fournira des informations durant l’évènement pour celles et ceux qui voudront donner de l’argent pour la défense légale des arrêtéEs.

Film de Clifton Nicholas, membre de la communauté Mohawk de Kanehsatake.
Introduction par Lindsay Nixon de la Indigenous Women and Two-Spirit Harm Reduction Coalition (Coalition des femmes et personnes bispirituelles autochtones pour la réduction des risques).
Bande-annonce : www.youtube.com/watch?v=lCrRfrSQNsE

La salle est accessible en chaise roulante. Pour un service de garde, SVP réservez à l’avance en appelant au 514-848-7585.
Veuillez nous rejoindre pour discuter de besoins au niveau de l’accès.
Collations et breuvages fournis.

Cet événement fait partie de la Semaine contre l’apartheid israélien (10-17 mars); informations : www.iawmontreal.org

Évènement présenté par QPIRG-Concordia : un pont entre le campus et la communauté oeuvrant pour la transformation sociale. Informations : www.qpirgconcordia.org